Lors de la période du COVID-19, l’hôtel « Le Grand Bleu »à Nosy Be s’est reconverti en village pour ses salariés et leurs familles et enfants.

Niché dans son jardin tropical, habituellement, ce sont les visiteurs qui trouvent discrétion et tranquillité dans la belle nature préservéedu Grand Bleu de Nosy Be, cette petite île de Madagascar.

Dans le cadre de la prévention contre la propagation du COVID-19, les écoles, collèges et lycées de Madagascar sont fermés depuis le 23 Mars 2020. La petite école du village compte près de 600 élèves, avec des cours à mi-temps pour les petits : le matin pour une première moitié, l’après-midi pour les autres. Face à cette situation, le Grand Bleu s’organise en créant sa propre école dans l’enceinte de l’établissement pour les enfants du personnel pendant cette période cantonnée.

Ainsi, Céline, la gérante nantaise de l’hôtel(et ayant par le passé une carrière professionnelle significative dans la formation et la pédagogie), est devenue « Maîtresse d’Ecole » et dispense les cours de 8H à 12H chaque jour, sauf le dimanche pour une petite classe dont l’âge des enfants se situeentre 3 et 17 ans.

Au programme :

  • Les mathématiques,les 4 opérations, aide au calcul mental, exercices pratiques, compréhensiondes chiffres négatifs, le repères du zéro, de + et de – l’infini, résolution de problèmes…
  • Les unités de mesure
  • Expression orale et écrite en Français et Malgache (sur ce dernier point, bien entendu, c’est avec l’intervention de 2 salariés !), enrichissement du vocabulaire, construction d’un texte, grammaire, lecture…
  • Lecture de l’heure,découverte et utilisation du Dictionnaire
  • Géographie et l’histoire de Madagascar
  • Géographie : les continents, les hémisphères, l’équateur, les tropiques, les Pays et les Capitales…
  • Le système solaire
  • Culture générale : l’ère chrétienne, se repérer dans les temps, les années bissextiles les chiffres romains et arabes, approche à la connaissance des civilisations grecque, latine… à travers, par exemple, l’étymologie des jours de la semaine, des mois…, Copernic, Fables de la Fontaine, les 5 sens, les Jeux Olympiques, les couleurs primaires et secondaires…
  • La réalisation d’un herbier
  • Accès à la Bibliothèque et Ludothèque de l’Hôtel
  • Dessin et travaux manuels(avec intervention d’Odile pour la technique du Tricot !)
  • Méthodologie
  • Les gestes barrières contre le COVID-19
  • Etc…

… avec, bien entendu le soutien d’un parent pour aider parfois à la traduction en langue malagasy pour certains points !

Céline précise : « cela a été dicté pour que ces enfants ne restent pas désœuvrés, sans suivi scolaire pendant un temps indéfini avec tous les désastres que cela engendre !… ».

L’après-midi, Jacques a été promu « Surveillant de Baignade », en se remémorant avoir été moniteur de colonies de vacances à St Brévin l’Océan, et propose les cours de natation aux enfants pendant une heure.

La deuxième moitié de l’après-midi est consacrée à la projection d’un film animé : Kirikou et la sorcière, le Roi Lion, Madagascar un monde caché …

Nous avons très régulièrement des pensées pour les très nombreuses personnes confinées dans le monde face aux mesures de précaution et qui ressentent un sentiment de privation et d’isolement.L’ensemble du Grand Bleu et le village d’Andilana exprimentleur soutien et solidarité à tous ceux qui font face à cette situation exceptionnelle.

En cette période de « creux de vague économique », les salariés avec leurs enfants occupent les bungalows de l’hôtel en ayant fait le choix d’un confinement pour ces temps sombres qui s’annoncent dans le monde …

Ainsi, le Grand Bleu est passé en mode éducatif au bord de sa piscine à débordement avec pour seul horizon : la mer.

L’hôtel le Grand Bleu s’est « auto-confiné volontairement » depuis le 25 Mars 2020 et a reconstitué un petit village en pleine nature pour ses salariés logés avec conjoints et enfants (après accord de chacun bien entendu) ; cet état permettantainsi à ces salariés de continuer à travailler, d’entretenir le site et ainsi poursuivre son embellissement, tout en adoptant une attitude discrète dans le respect des consignes des autorités locales en optant pour une autodiscipline pour éviter les contacts interpersonnels.

La belle équipe réaliste, confiante et persévérante cultive son optimisme prudent en travaillant pour bientôt des jours meilleurs : c’est une des bases de la construction collective d’une attitude positive de tous les jours. C’est justement dans l’adversité que nous nous révélons.

Jacques précise : « nous avons mis en place nos règles de vie au sein de notre petit village, c’est notre Malevil comme l’a romancé Robert Merle, c’est une véritable robinsonnade que nous vivons en 2020, sans qu’elle soit post-apocalyptique… Nous avons anticipé pour lutter contre l’épidémie dans notre village tout en conservant un sentiment de sécurité… »

Et de rajouter : « après ces moments vécus tous ensemble, notre vision à tous sera différente à l’issue de cette période dans notre village irréductible et non fictif ; c’est bien notre réalité partagée, celle que nous offrirons bientôt à tous nos clients lorsque les barrières s’ouvriront ».

« On devrait vivre en portant plus d’attention à la vie. Elle n’est pas si longue. » écrivait Robert Merle en 1972.

La vie au Grand Bleu est en quasi-autarcie sur ce territoire à part, partagée par les martins-pêcheurs, les aigles pêcheurs appelée ankoay, les oiseaux libres coucals malgaches,les foudis actuellement à queue rouge pendant la période des amours en Mars Avril,les rois des oiseaux qui signifient Ny Railovy pour avoir sauvé Madagascar…

Alors que 3346 français et européens ont été rapatriés de Madagascar il y a 3 jours et demain certainement quelques derniers rappelés, la vie ici y est douce et tranquille dans les circonstances actuelles : les flâneries aquatiques sont aussi propices à la rêverie avec ces oiseaux pour la plupart endémiques de Madagascar.

Nous avons aucun sentiment de confinement total, car chacun a sa propre mission en apportant sa propre pierre à l’édifice suivant son savoir-faire ou suivant son souhait, son envie d’apprendre. La seule personne habilitée aux éventuelles sorties extérieures est le chauffeur dont le véhicule ne franchit pas la barrière fermée et dorénavant grillagée 24H/24 et totalement sécurisée.

L’heure n’est certainement pas aux « fake news » galopantes, aux accusations non fondées, aux fausses rumeurs… Tous ces maux qui empoisonnent la création, l’envie, les projets… C’est l’action qui prime.

Sur le plan économique, toutes les dépenses ont été révisées drastiquement avec 3 seuls objectifs : le maintien des salaires au maximum des possibilités, se nourrir et conserver une bonne santé pour tous.

Nous devons tous nous préserver face à ce fléau grandissant actuellement sur notre petite terre avec ses mondes, ses modes, ses culturesdifférents.

Nous souhaitons à tous, un jour… pouvoir découvrir ce petit paradis au Grand Bleu de Nosy Be dans sa belle végétation préservée au bord du canal du Mozambique dans l’Océan Indien.

Contact : Jacques & Céline
Le Grand Bleu ★★  et son Restaurant  Le Turquoise
ANDILANA – BP 407 – NOSY BE – MADAGASCAR
Tél depuis l’étranger : (00261) 32 02 194 84  – Depuis Madagascar : 032 02 194 84
Email : contact@legrandbleunosybe.com – Web site : www.legrandbleunosybe.com

    2 Commentaires

  1. Nathalie et Rached
    13/04/2020
    Répondre

    Bonjour Jacques et Céline,
    Nous venons de lire votre message d’actualité sur votre site et juste un petit mot de soutien pour ce que vous faites autour de vous autant pour vos salariés que leurs familles.
    Nous sommes actuellement en France à la 4 émé semaines de confinement.
    Pour nous situés, avec Nathalie, nous sommes venus vous voir pour le Nozy be trail. en pièce jointe, une photo de nous chez vous.
    Si vous avez besoin d’aide de la France, n’hésitez pas et on essayera suivant nos possibilités.
    Prenez aussi soin de vous et protéger vous.
    A bientôt
    Nathalie et Rached

  2. MASCLET
    24/05/2020
    Répondre

    Bonjour Céline
    Bonjour Jacques

    Nous sommes heureux de voir que vous allez bien et avez pu trouver une solution pour rester sur place en préservant votre santé, celle de votre personnel et de leurs famille TOUT en assurerant l’avenir de ce petit coin de paradis que vous avez construit.

    Nous avons déjà eu l’occasion de vous le dire mais tenions à vous dire encore un grand merci pour ces moments inoubliables passés à Nosy Be .

    Votre personnel avait déjà été au petit soin pour nous lors notre séjour et je suis persuadé que la situation actuelle et la bienveillance dont vous faites preuve pour eux va encore renforcer leur dévouement à votre égard.

    Nous espérons pouvoir revenir bientôt.

    Françoise et Alain MASCLET

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *